Je veux me marier mais je suis grosse! Que faire?!

Il y’a quelques décennies, la beauté de la femme africaine dépendait de l’importance de ses rondeurs. Le plus ronde elle était, la plus belle elle était. Une femme ronde appelait le respect de son mari. Car sa rondeur signifiait qu’il était assez riche pour lui donner à manger à elle et à ses enfants. Nos tenues traditionelles réflétaient cette réalité. C’était les grands Kaba Ngondo douala, les pagnes, les larges gants et avec leurs grands foulards,etc. Ces tenues rehaussaient les rondeurs de la femme africaine sans les exposer et les rendaient fières.

Aujourd’hui, le phénomène des réseaux sociaux aidant, la femme africaine est de plus en plus comparée aux canons de beauté de la femme occidentale. Non, une femme ronde n’est plus synonyme de beauté. Bien au contraire, de nos jours, l’homme qui a une femme un peu trop ronde a honte de sortir avec elle. Ses amis pourraient lui demander si c’est elle qui “finit l’argent de la ration”. Les jeunes filles se mettent au sport, à la gym et aux régimes amincissant à qui mieux mieux. Les sobriquets tel que “mannequin”, “fille mince comme un fil”, sont des compliments désirés par les filles africaines aujourdhui.

Cependant, très peu sont celles qui réussissent à achever leur reve de beauté, à savoir avoir un beau visage et surtout un beau corps. Elles essaient, elles se battent, elles prient meme, mais ça ne change pas; le “gros corps” ne veut pas partir. Et voilà alors facebook. Le mignon gars là qu’elle a rencontré sur Facebook l’a invité à une soirée restaurant. Elle est à la fois heureuse et anxieuse. Pourquoi? Sur Facebook, elle a pris soin de ne poster que son visage. Mais à ce tete à tete, il la verra telle qu’elle est, aucune possibilité de cacher ses rondeurs. Pour la plupart des filles rondes, ce tete-à-tete que certains appellent “ce moment de vérité” sonne le glas d’une idylle à peine commencée. Le gars ne veut pas d’une “grosse”. Et ça y est. L’espoir qui était né retombe et fait place à l’incertitude, au découragement, à la dépréssion, etc.

Je sais de quoi je parle. J’ai vécu ça. Des cycles interminables de questionnement et de rejet de moi-meme et de mon corps. Je haissais mes jambes qui étaient “grosses comme un jambon”. Et ces joues qui ne voulaient pas s’affiner malgré tous mes efforts. Elles demeuraient rondes, rondes et rondes. Oh ces joues !

Mais au-delà du rejet de mon corps, j’ai surtout rejeté qui j’étais: une fille incapable de maigrir et d’etre aussi belle que mes copines. J’ai fait des régimes drastiques qui donnaient de bons résultats pendant que je les suivais, mais jamais j’arrivais à les terminer. Ou alors, les rares fois ou je pouvais les terminer, je me consolais avec une bon plat d’Ekoki avec du plantain mur et une “grosse bouteille fanta bien glacée. Et le cycle recommençait.

Aujourd’hui je continue à lutter contre ces vieux démons. Mais j’ai appris beaucoup de choses.

J’ai appris que : si tu vois une femme, une fille avec un surpoids énorme, ne la juges pas. Ne détournes pas ton regard d’elle non plus. Regardes là avec un sourire bienveillant et dis lui bonjour très amicalement. Elle est tellement habituée à ce que les gens détournent le regard quand ils la voient que ton bonjour chaleureux apportera une lueur dans son ame.

J’ai appris que: si tu vois une femme avec un surpoids énorme avoir un vilain caractère, c’est une carapace. Ses insultes et ses engueulades sont en fait un cri de désespoir. Elle a besoin d’aide et veut etre aimée.

J’ai appris que curieusement, les filles sont souvent plus dures avec les filles grosses que les garçons. Je ne sais pas pourquoi. Et je ne sais pas si je le saurais un jour. Les filles, changeons.

J’ai appris que perdre du poids est simple mais pas facile. Car c’est une bataille à tous les niveaux: premièrement au niveau de ton mental.

J’ai appris que si tu es une femme énorme qui a de la peine à perdre du poids, cesses de te trouver laide et moche. Remplis ton ame de courage. Ce courage se trouve dans la parole de Dieu. La parole de Dieu dit: “Il (Dieu) a fait toutes choses bonnes en son temps” Ecc 3:11. Et encore: “ton oeuvre est parfaite seigneur, mon ame le sait très bien” psaumes 139. Ce qui remplit ton ame façonne ton corps. A force d’écouter et lire la parole de Dieu, tu vas la croire et tu vas etre régénérée. La première bataille à gagner dans cette guerre contre les kilogrammes est la bataille du découragement de l’ame. Et la première chose à faire pour gagner cette guerre est une pleine immersion dans la parole de Dieu.

J’ai appris que si tu veux perdre du poids, tu ne peux pas te battre toute seule. Tu as besoin d’aide et de soutien. Cherches le auprès de tes amies les plus sures, ou auprès de personnes qui sont passées par là.

J’ai appris que si tu as une amie qui est énorme et qui ne te parle jamais de ses problèmes de poids, alors elle ne se sent pas suffisament en confiance avec toi. Essaies de briser la glace et parle avec elle de cela.

Une chose que j’ai apprise de Pasteur John Piper c’est de me poser trois questions tout le temps, quand une envie de grignoter me prend:

  • Est-ce mon estomac ou mes yeux qui ont besoin de ce casse-croute? Il m’arrive plusieurs fois de manger un bon repas copieux mais de voir juste après un gateau au chocolat appétissant, et de me dire que j’ai encore faim…
  • Comment vais-je me sentir après avoir avalé ce casse-croute? Coupable et misérable d’etre retombée dans mes habitudes gloutonnes ou contente d’avoir fait un pas de plus vers mon idéal minceur?
  • Est ce que faire cette gloutonnerie va me rapprocher de Dieu? Dieu sera t-il satisfait de voir qu’une fois de plus je n’ai pas tenu mes engagements envers la nourriture? Ou le malin sera t-il content de me voir trébucher encore une fois?

Après la parole de Dieu, une chose que j’ai aussi du apprendre est la discipline dans ma bouffe, et la discipline de mes yeux. Manger à l’heure ou je suis supposée manger et ne pas céder à la tentation de cette tarte au chocolat que je viens de voir à la boulangerie patisserie. Quand l’envie forte de grignoter ou d’acheter un chocolat, un bonbon me prend, je prie ou je m’adonne à un projet qui consomme toute mon énergie. Et oui, j’ai aussi appris que les périodes ou j’étais oisive étaient les périodes ou je prenais le plus de poids.

Quoique nous mangions, quoique nous buvions, nous devons le faire pour la gloire de Dieu (1Cor 10:31). Ce passage biblique démontre que Dieu est intéréssé par tout ce que nous faisons, meme notre manger et notre boire. Encourageons-nous les unes les autres à réfléter la gloire de Dieu dans ce domaine. Mais par dessus tout, sachons que quelque soit notre gabarit, mince, moyenne, ronde, costaude, lourde, nous sommes les créatures de Dieu et tout ce qu’IL fait est parfait. Donc nous sommes parfaits.

God bless you.

Bintou G. Peterson.

2 thoughts on “Je veux me marier mais je suis grosse! Que faire?!”

  1. Merci pour la conclusion.
    Oui quelle que soit notre apparence nous sommes parfaits, car c est ainsi que notre Père nous voit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *